panjazz
« pan » mes initiales; jazz, ma passion…

Compositeur et parolier américain. Auteur de quelques-unes des plus célèbres comédies musicales de la scène américaine, créées pour la plupart à Broadway, il est considéré comme l’un des classiques de la musique populaire américaine. Il a composé plus de mille chansons, dont plusieurs font partie du Great American Song Repertory ou sont devenues des standards du jazz.

À l’âge de six ans, il commence à jouer du piano et du violon et en 1905 il entre à l’académie de Worchester (Massachusetts). Il s’inscrit à Harvard, qu’il quitte rapidement pour Broadway. Des amis à Yale l’aident à produire son premier spectacle, « See America First », qui, après 15 représentations, est annulé en raison d’un échec retentissant sur le plan de la critique et du box-office. En 1917 il se rend à Paris où il étudie l’harmonie, le contrepoint et l’orchestration.

En 1919, il rencontre et épouse Linda Lee Thomas, parcourt l’Europe et passe de longues périodes à Paris et à Venise. De retour à New York en 1924, il trouve son premier succès à Broadway avec les « Greenwich Village Follies » de 1924. En 1927 sort la « Ambassadors’ Revue », avec Irving Aaronson, qui fera l’un des premiers enregistrements du célèbre « Let’s Misbehave ». Les années 30 ont été sa décennie dorée. Il a remporté un grand succès avec « The Newyorkers », « Gay Divorce », « Anything Goes » et « Red Hot And Blue ». Mais ces merveilleuses années ont été interrompues en 1937, lorsqu’il est tombé d’un cheval et est resté pratiquement paralysé.

Les années 40 verront la sortie de tubes tels que « Panama Hattie » et « Let’s Face It ». En 1956, il reçoit l’Oscar de la meilleure chanson pour « True Love » dans « High Society », un film avec Louis Armstrong et Frank Sinatra, ses chanteurs préférés. Jusqu’à sa mort en 1964, il vivra reclus, alcoolique et seul dans sa maison d’Hollywood.

Compositor y letrista estadounidense. Autor de algunos de los musicales más famosos de la escena estadounidense, la mayoría de ellos estrenados en Broadway, está considerado como uno de los clásicos de la música popular estadounidense. Compuso más de mil canciones, muchas de las cuales forman parte del Great American Song Repertory o se han convertido en estándares de jazz.

A los seis años empezó a tocar el piano y el violín y en 1905 ingresó en la Academia de Worchester (Massachusetts). Se matriculó en Harvard, que pronto dejó por Broadway. Unos amigos de Yale le ayudaron a producir su primer espectáculo, « See America First », que se canceló tras 15 representaciones debido al fracaso de la crítica y la taquilla. En 1917 fue a París, donde estudió armonía, contrapunto y orquestación.

En 1919 conoció y se casó con Linda Lee Thomas, viajó por Europa y pasó largas temporadas en París y Venecia. De vuelta a Nueva York en 1924, encontró su primer éxito en Broadway con la obra « Greenwich Village Follies » de 1924. En 1927 salió la « Ambassadors’ Revue », con Irving Aaronson, que hizo una de las primeras grabaciones del famoso « Let’s Misbehave ». Los años 30 fueron su década dorada. Tuvo un gran éxito con « The Newyorkers », « Gay Divorce », « Anything Goes » y « Red Hot And Blue ». Pero estos maravillosos años se interrumpieron en 1937, cuando se cayó de caballo y quedó prácticamente paralizado.

En la década de 1940 se publicaron éxitos como « Panama Hattie » y « Let’s Face It ». En 1956, ganó el Oscar a la mejor canción por « True Love » en « High Society », película protagonizada por Louis Armstrong y Frank Sinatra, sus cantantes favoritos. Hasta su muerte en 1964, llevó una vida solitaria y alcohólica en su casa de Hollywood.

Compositore e paroliere americano. Autore di alcuni dei più famosi musical del palcoscenico americano, la maggior parte dei quali ha debuttato a Broadway, è considerato uno dei classici della musica popolare americana. Ha composto oltre mille canzoni, molte delle quali fanno parte del Great American Song Repertory o sono diventate standard jazz.

All’età di sei anni inizia a suonare il pianoforte e il violino e nel 1905 entra all’Accademia di Worchester (Massachusetts). Si iscrive ad Harvard, che lascia presto per Broadway. Gli amici di Yale lo hanno aiutato a produrre il suo primo spettacolo, « See America First », che è stato cancellato dopo 15 rappresentazioni a causa del fallimento della critica e del botteghino. Nel 1917 si recò a Parigi dove studiò armonia, contrappunto e orchestrazione.

Nel 1919 incontra e sposa Linda Lee Thomas, viaggia in Europa e trascorre lunghi periodi a Parigi e Venezia. Tornato a New York nel 1924, trova il suo primo successo a Broadway con le « Greenwich Village Follies » del 1924. Nel 1927 uscì l' »Ambassadors’ Revue », con Irving Aaronson, che fece una delle prime registrazioni della famosa « Let’s Misbehave ». Gli anni ’30 furono il suo decennio d’oro. Ha avuto grande successo con « The Newyorkers », « Gay Divorce », « Anything Goes » e « Red Hot And Blue ». Ma questi anni meravigliosi furono interrotti nel 1937, quando cadde da cavallo e rimase praticamente paralizzato.

Negli anni ’40 uscirono successi come « Panama Hattie » e « Let’s Face It ». Nel 1956 vinse l’Oscar per la migliore canzone per « True Love » in « High Society », un film con Louis Armstrong e Frank Sinatra, i suoi cantanti preferiti. Fino alla morte, avvenuta nel 1964, ha vissuto una vita solitaria e alcolica nella sua casa di Hollywood.

YouTube