panjazz
« pan » mes initiales; jazz, ma passion…

Composition de Louis Alter, avec texte d’Eddie DeLange. Elle est enregistrée par Louis Armstrong chez RCA Victor en 1946 et reprise pour la musique du film « New Orleans » d’Arthur Lubin en 1947, un film d’amour musical dont le couple est interprété par Billie Holiday, avec Armstrong à la trompette.

Ici, l’interprétation enregistrée en 2008, pour l’album « The Standard », par le groupe vocal TAKE 6, avec le chanteur Aaron Neville et son interprétation mélancolique.

Le titre de l’album pourrait faire référence à la façon dont le groupe a placé la barre dans le monde du jazz et du gospel depuis 20 ans, avec leurs magnifiques textures vocales. Mais aussi en raison du choix de morceaux de jazz classiques: après 9 sorties révolutionnaires acclamées par la critique, cet album revient aux racines du jazz, couvrant des standards comme « Sweet Georgia Brown », « Straighten Up and Fly Right » (avec George Benson), le scatish « Seven Steps to Heaven » (avec Jon Hendricks, Al Jarreau et Till Bronner), l’a cappella « Windmills of Your Mind », « Someone To Watch Over Me », « A Tisket A Tasket » (avec Ella Fitzgerald, et sa propre voix provenant d’une session réalisée en 1938!), le fantaisiste « Bein’ Green » (avec une prise Obama inattendue à la fin), l’a cappella « Do You Know What It Means to Miss New Orleans » (avec Aaron Neville et quelques superbes faux cuivres), et une reprise jazzy a cappella de « What’s Going On » de Marvin Gaye (avec Brian McNight). 

Le matériel chrétien contemporain de Take 6 est également inclus, l’autobiographique « Back to You », une note bleue a cappella « Shall We Gather at the River » et la charmante, sans paroles, accompagnée « Grace ». 

Composición de Louis Alter, con texto de Eddie DeLange. Fue grabada por Louis Armstrong en RCA Victor en 1946 y utilizada en la música de la película de Arthur Lubin de 1947 « New Orleans », una historia de amor musical con Billie Holiday como pareja y Armstrong a la trompeta.

Aquí, la interpretación grabada en 2008, para el álbum « The Standard », por el grupo vocal TAKE 6, con el cantante Aaron Neville y su melancólica interpretación.

El título del álbum podría ser una referencia a la forma en que el grupo ha puesto el listón en el mundo del jazz y el gospel en los últimos 20 años, con sus magníficas texturas vocales. Pero también por la elección de piezas clásicas del jazz: Después de 9 lanzamientos rompedores y aclamados por la crítica, este álbum vuelve a las raíces del jazz, cubriendo estándares como « Sweet Georgia Brown », « Straighten Up and Fly Right » (con George Benson), el scatish « Seven Steps to Heaven » (con Jon Hendricks, Al Jarreau y Till Bronner), el a capella « Windmills of Your Mind », « Someone To Watch Over Me », « A Tisket A Tasket » (con Ella Fitzgerald, ¡y su propia voz de una sesión realizada en 1938! ), la caprichosa « Bein’ Green » (con una inesperada toma de Obama al final), el tema a capela « Do You Know What It Means to Miss New Orleans » (con Aaron Neville y unos magníficos metales falsos), y una versión jazzística a capela de « What’s Going On » de Marvin Gaye (con Brian McNight).

También se incluye material cristiano contemporáneo de Take 6, el autobiográfico « Back to You », un blue note a capella « Shall We Gather at the River » y el encantador acompañamiento sin palabras « Grace ».

Composizione di Louis Alter, con testo di Eddie DeLange. Fu registrata da Louis Armstrong su RCA Victor nel 1946 e usata nella musica del film di Arthur Lubin del 1947 « New Orleans », una storia d’amore musicale con Billie Holiday e Armstrong alla tromba.

Qui, la performance registrata nel 2008, per l’album « The Standard », dal gruppo vocale TAKE 6, con il cantante Aaron Neville e la sua malinconica interpretazione.

Il titolo dell’album potrebbe essere un riferimento al modo in cui il gruppo ha fatto scuola nel mondo del jazz e del gospel negli ultimi 20 anni, con le sue magnifiche tessiture vocali. Ma anche per la scelta di brani classici del jazz: dopo 9 pubblicazioni innovative e acclamate dalla critica, questo album ritorna alle radici del jazz, coprendo standard come « Sweet Georgia Brown », « Straighten Up and Fly Right » (con George Benson), la scatenata « Seven Steps to Heaven » (con Jon Hendricks, Al Jarreau e Till Bronner), « Windmills of Your Mind » a cappella, « Someone To Watch Over Me », « A Tisket A Tasket » (con Ella Fitzgerald e la sua stessa voce da una sessione del 1938! ), la stravagante « Bein’ Green » (con un’inaspettata ripresa di Obama alla fine), « Do You Know What It Means to Miss New Orleans » a cappella (con Aaron Neville e alcuni superbi ottoni finti) e una cover jazz a cappella di « What’s Going On » di Marvin Gaye (con Brian McNight).

È incluso anche il materiale cristiano contemporaneo dei Take 6, l’autobiografica « Back to You », una nota blu a cappella « Shall We Gather at the River » e l’affascinante accompagnamento senza parole « Grace ».

Autres articles – Otros artículos – Altri articoli